Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Faut bien vivre quelque part et se détendre... ^-^

Modérateurs : Anshu Kipai, Wei-chi Komoku

Avatar de l’utilisateur
Kôrikage
Kôrikage
Messages : 149
Inscription : jeu. 31 mars 2005, 15:22
Localisation : Village de Yuki

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Kôrikage »

Ikari put sentir son chakra pulser dans ses veines et parcourir son corps alors que le Henge commençait à prendre forme mais le courant de chakra n'était pas continu et son esprit devait être à la fois au four et au moulin : d'un côté se concentrer sur le henge, de l'autre se concentrer sur cette "nouvelle main" qui necessitait son propre circuit qui alimentait ensuite le jutsu. Un vrai puzzle-casse-tête. Le Henge vacillait comme une image rémanente incapable de correctement se fixer. :)
Prochain post quatre essais : un où tu réussis partiellement le Henge, les trois autres sur une autre technique (plus complexe) et dont je donne le résultat du dernier. Have fun ! :D
Kôrikage-sama, Kôrikage de Yuki

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

Cette fois le genin sentit que quelque chose était vraiment en train de se passer autour de lui. Il avait réussi à activer le henge, c’est en tout cas ce qu’il crut au premier abord mais immédiatement il dut se refocaliser sur sa troisième main qui était en train de disparaître parce qu’Ikari ne parvenait pas encore à l’exploiter par automatisme et inversement lorsqu’il se reconcentra sur sa main de chakra, c’est son henge qui perdit en intensité. Le genin se retrouva à jongler entre les deux techniques pendant quelques instants avant de finalement tout relâcher, un peu blasé de ne même pas être parvenu à maintenir un simple henge. *Pas évident de regarder à droite et à gauche…*

Sa technique avait fonctionné mais par intermittence… Le genin avait dû passer du maintien de sa main de chakra à la formation du henge durant tout le temps des opérations et non seulement c’était éprouvant pour l’esprit mais en plus ça ne valait rien. Son chakra fluctuait en permanence, ne l’amenant à aucun résultat concret. C’était un peu la galère cette technique mais elle en valait la peine. Une fois maîtrisée, elle lui rendrait à coup sûr d’immenses services, surtout que c’était une technique assez peu répandue, il n’avait vu qu’une seule autre personne que lui en user et c’était durant l’examen chunin de Yuki. *C’était un mec de l’équipe de Kiri, enfin je crois.*

Se préparant pour un essai supplémentaire, le genin concentra une fois encore son chakra avant d’en envoyer un peu au niveau de sa main pour le concentrer dans la paume. Là il l’expulsa comme pour le suimen et s’appliqua bien à former la troisième main, d’abord dans la forme qu’il calqua sur sa vraie main comme si celle de chakra en était le reflet dans un miroir. Puis il améliora sa construction en sculptant les articulations et en la connectant aux nerfs comme il l’avait fait pour l’essai précédent. Sa main en place, il maintint sa concentration dessus tout en concentrant à nouveau son chakra et en le véhiculant dans son corps. Il allait plus lentement que d’habitude mais si c’était à ce prix qu’il réussirait, alors ça lui allait très bien. Il n’était pas pressé de toute façon, enfin pas trop.

Expulsant son chakra autour de lui, le genin tentait de garder à l’esprit le maintien de sa main de chakra mais sous la forme d’une arrière pensée sur laquelle il n’aurait pas besoin de se focaliser. Le henge en lui-même ne posait pas de problème mais par deux fois le genin contrôla l’état de sa main artificielle pour vérifier qu’elle était toujours active. Pour une technique comme le henge qui ne prenait pas plus d’une seconde ou deux d’ordinaire, Ikari avait été bien lent mais au moins avait-il réussi à prendre l’apparence de sa sœur, enfin si on n’y regardait pas de trop près. Au moins progressait-il dans cette manipulation de chakra et il était certain qu’une fois la technique maîtrisée il pourrait réussir n’importe quelle jutsu d’une seule main sans que cela ne pose problème. *C’est la même chose que la technique normale, j’utilise deux mains, sauf que l’une d’elles est composée de chakra.*

S’avachissant sur le canapé, Ikari prit sa bière qui l’attendait depuis un petit moment déjà et commença à la siroter, pensant à tout sauf à sa technique. C’était complexe et il n’avait aucune envie d’y penser pendant la petite pause qu’il s’accordait.
Les yeux clos il cherchait à faire le vide, à se détendre. Finalement il changea le disque qui tournait depuis le début de son entraînement pour mettre un album assez bluesy, ça, ça le détendrait. C’était pas son favori mais dans l’instant c’était celui-là qu’il avait envie d’écouter. Simple.
Au bout de la seconde chanson Ikari se décida à se remettre au boulot, reposant sa bouteille, vide depuis le milieu de Stiff Upper Lip, sur la table du salon. *Allez, motivation. J’ai pas envie d’y être encore pour Noël…*
Partant du principe que "qui pouvait le plus, pouvait le moins" et qu’il se devait de réussir le "plus" pour pouvoir considérer qu’il avait acquis dans son entier cette technique, Ikari décida qu’il n’était pas utile de s’acharner davantage sur le henge et qu’il était temps de passer à une technique de niveau supérieur.

Des techniques de niveau supérieur Ikari n’en avait pas cinquante et comme il n’avait pas envie de déranger ses invocations pour ça, cela réduisait le champ des possibilités à… ben à un. Ça allait être kage bunshin pour la suite, un choix qui lui convenait à merveille et qui lui donna d’ailleurs une idée. Après tout, déjà qu’il disposait de cette possibilité, autant qu’elle serve, il se sentit même un peu con de ne pas y avoir pensé plus tôt mais à présent l’idée lui paraissait évidente. Usant cette fois des deux mains, le genin fit apparaître un clone à ses côtés qui, sans qu’il n’ait rien à lui dire, alla s’installer sur le canapé et commença à travailler le henge d’une seule main afin de poursuivre le travail de l’original. Pendant ce temps Ikari n’avait pas perdu le sien et il était déjà en train de reformer sa main de chakra au cœur de sa paume gauche.

Fixant sa main ouverte, le genin s’imagina son chakra s’étendre sur sa paume pour ensuite venir sur ses doigts puis il connecta la main de chakra à ses nerfs tout en la sculptant pour créer les articulations au niveau de ses différentes phalanges. Cette main qu’il créait, ça n’était pas du grand art mais il s’en foutait, elle était invisible et tout ce qu’il voulait c’était qu’elle fonctionne.
La main formée, il continua de l’alimenter en chakra afin qu’elle ne disparaisse pas et dans le même temps il se concentra pour qu’elle prenne la position du signe du kage bunshin. Faisant coulisser les deux mains l’une contre l’autre, il leur avait fait prendre la bonne position et finalement il put passer à l’étape suivante de sa technique, le scanne. Cette fois encore il alla moins vite que d’ordinaire pour utiliser sa technique mais il préférait ça que de gâcher inutilement du chakra en perdant sa main d’énergie à chaque tentative.

L’essai ne fut guère concluant car aucun clone n’apparut, juste une forme de chakra qui s’était dissipée d’elle-même au bout de quelques secondes, cependant l’essai n’avait pas totalement été infructueux puisque Ikari était parvenu avec plus de facilité à travailler les deux aspects de sa technique en même temps, enfin pour être exact il avait eu moins de difficulté pour cela. De son côté, son clone continuait de travailler le henge afin de gagner en aisance avec cette manipulation de chakra.
Reprenant toute l’opération du départ, Ikari forma à nouveau sa troisième main, constatant que même s’il ne parvenait pas encore à former de jutsu de manière naturelle avec, voire à en former tout court dans le cas du kage bunshin, au moins avait-il gagné en aisance avec cette partie de la technique des sceaux à "une main" puisqu’il allait beaucoup plus vite.

Cette fois le clone ressemblait déjà davantage à ce qu’il était censé être puisqu’il avait la forme d’Ikari mais le transfert d’esprit n’avait pas fonctionné, le clone n’étant qu’une coquille vide. C’était assez glauque de se voir comme ça, en mode légume. Ikari avait encore pas mal de difficulté à concilier l’utilisation de la troisième main et la formation du jutsu mais il n’y avait pas à dire, la progression était nette entre cet essai et le précédent. Sur le papier ça n’était pas grand-chose, il n’avait fait que mettre en forme son chakra mais les progrès étaient bien là, c’était indéniable.
Envoyant distraitement un coup de poing dans l’estomac de son légume de clone, Ikari réfléchissait à ce qu’il pouvait encore améliorer sur sa technique mais il ne voyait aucune autre solution que de pratiquer jusqu’à ce que toute l’opération devienne un réflexe pour lui et qu’il n’ait plus qu’à se concentrer sur la technique qu’il utilisait en plus.

Envoyant son chakra dans sa paume, le genin reprit l’opération de la même façon que lors de sa dernière tentative et sculpta une fois encore la main de chakra, la connectant aux nerfs et à son réseau de chakra afin qu’elle soit alimentée en continu et qu’elle puisse bouger comme le jeune homme l’entendait pour la réalisation des signes de ses différentes techniques. Plus tard, lorsqu’il en aurait fini avec l’apprentissage de la technique, l’alimentation de la troisième main ne serait plus nécessaire puisque l’opération se passerait en instantané mais pour le moment il avait encore besoin de ses petites roues…
Plaçant ses doigts, de chair et d’énergie, pour former le sceau adéquate, Ikari prit quelques instants pour s’assurer que sa main de chakra était bien en place et qu’il n’avait plus qu’à la maintenir effective, puis il plaça l’opération dans un petit coin de son esprit, pour la poursuivre sans trop avoir à y penser, avant de se lancer dans l’élaboration de son clone. Ikari commença par scanner son propre esprit ainsi que son corps avant d’expulser le chakra qui lui avait servi pour cette opération de sorte qu’il serve à la création d’un clone qui aurait toutes ses caractéristiques et capacités, le baratin habituel pour former un kage bunshin en fait.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Kôrikage
Kôrikage
Messages : 149
Inscription : jeu. 31 mars 2005, 15:22
Localisation : Village de Yuki

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Kôrikage »

Création d'un Kage bunshin effectuée.

HRP : Post de conclusion avec une utilisation en mouvement de combat. Courir en faisant des jutsus à deux mains est une chose. Courir en se défendant (par exemple) avec son bouclier tout en faisant un jutsu avec l'autre main... c'était autre chose. Une simulation serait chouette. Technique validée. ^^
Kôrikage-sama, Kôrikage de Yuki

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

Bien que c’était le but de l’opération, Ikari fut un peu surpris de former un kage bunshin parfaitement réussi. Le clone bougeait en autonomie totale, ne semblait pas souffrir de défaut et lorsque le genin l’interrogea, il obtint les réponses attendues à ses questions. En un mot il avait réussi à utiliser la technique des sceaux à une main et avec une technique complexe en prime. De son côté son autre kage bunshin attira son attention pour lui montrer qu’il avait réussi à utiliser le henge d’une seule main. En récompense le genin le fit disparaître, récupérant par la même occasion les acquis de son clone. *Parfait, vraiment parfait. Je vais bientôt pouvoir passer aux hyouton mais avant ça, il va falloir que je soumette ma technique à une situation de combat, vu que c’est une chose de la réussir au calme mais dans le feu de l’action les données ne seront pas les mêmes.*

Fixant son bandana et mettant sa casquette, le genin enfila ensuite sa veste et alla prendre ses armes, puis il fit signe à son clone de le suivre. Tous deux quittèrent le studio, marchant côte à côte comme s’il était parfaitement normal de voir deux Ikari. En cours de route l’original sortit son paquet de cigarette et après s’être servi il passa le paquet à son clone avant de lui allumer sa cigarette. Il n’allait pas fumer sous son propre nez, quoique techniquement la bouche ça se trouve là, son clone aussi avait le droit de cloper.
Ils s’arrêtèrent dans un petit parc enneigé qui à cette heure-ci était désert et le genin s’équipa de son bouclier, serrant bien le brassard autour de son avant-bras gauche, puis il se saisit de sa lance et donna ses instructions à son kage bunshin. "J’aimerais que tu m’attaques à distance et moi tout en me protégeant je vais devoir former des clones qui m’attaqueront à leur tour." Ce qu’il n’avait pas dis c’était qu’il devrait les former d’une seule main mais vu comme il était équipé cela semblait assez évident.

Le clone commença en douceur avec des boules de neige, ce qui convenait parfaitement à Ikari qui ne lui avait donné aucune instruction de ce côté-là mais savait que le clone n’avait pas de kunaï puisque lui-même n’en portait pas lorsqu’il l’avait formé, par contre pour les suivants…
Ikari commença à se déplacer, esquivant tout d’abord les boules de neige et restant en mouvement en permanence, puis il se concentra sur son chakra pour former un clone d’une seule main, se contentant de bloquer pour le moment. Son but était de détruire cinq clones, donc il devait encore en former quatre. Dès le premier il sentit que ça allait mieux mais il était à l’arrêt, protégé par son bouclier, malgré tout il se pressa, conscient que son clone allait faire le tour pour le prendre à revers, s’acharner sur le bouclier ne menant à rien. Il faillit ne pas alimenter sa main de chakra mais s’il voulait pouvoir performer certains jutsu il aurait de toute façon à le faire alors autant prendre les bonnes habitudes dès maintenant.

Un nouveau clone fit son apparition à quelques mètres d’Ikari qui face à deux adversaires sentait que ça allait déjà être plus tendu, les attaques pouvant à présent venir de deux directions diamétralement opposées, surtout que le nouveau clone était armé, bien qu’il se débarrassa d’entrée de jeu de sa lance qu’il planta dans le sol.
Les boules de neige se multiplièrent et même si le genin se fit toucher par moment, globalement il parvenait à bloquer ou mieux à esquiver les attaques et finalement il arriva à détruire l’un des clones en profitant de l’allonge que lui offrait son arme. Le clone restant se fit plus méfiant et le genin en profita pour en faire apparaître un nouveau qu’il chargea directement, espérant l’avoir d’entrée de jeu mais celui-ci permuta avec une grosse branche probablement tombée une nuit venteuse. Ikari avait malgré tout remarqué que l’utilisation de son jutsu avait été plus aisée. Les passes s’échangèrent à nouveau, les kunaï accompagnant à présent les boules de neige et ce fut au tour du genin de se faire plus prudent, mais il ne s’était pas fixé de règles et lâchant un instant sa lance qu’il réceptionna sur sa chaussure, il se saisit de trois kunaï qu’il envoya à l’un des clones qui explosa en un nuage de fumée, surpris du changement d’arme de son adversaire il n’avait pas réagi à temps pour se protéger.

Il est vrai qu’au départ Ikari n’avait pas prévu de se servir de ses kunaï et les clones s’étaient basés là-dessus dans leurs stratégies. Levant la jambe, le genin envoya sa lance à portée de main et s’en saisissant il fonça sur le clone restant, usant de son allonge à nouveau mais le kage bunshin parvint à esquiver avec brio, connaissant parfaitement les mouvements de son adversaire mais pendant qu’il esquivait Ikari en profita pour à nouveau créer sa main de chakra et s’en servir pour former le sceau du kage bunshin et faire apparaître le quatrième clone. *Plus qu’un et les faire disparaître tous les trois.*
Sous un coup de folie Ikari se mit à reculer à pas rapides et profita de sa main de chakra toujours active pour former un nouveau kage bunshin, se retrouvant par la même occasion face à trois adversaires d’un coup, autant dire un combat perdu d’avance vu qu’ils avaient tous un bouclier, mais ils avaient eu la bonté de se débarrasser de leur lance dès le départ comme le clone numéro deux. Le dernier clone en date eut lui aussi cette bonté, mais se débarrassa de son arme en l’envoyant droit sur Ikari qui esquiva d’un bond sur le côté. *Oh putain, ça devient du sérieux…*

Face à lui trois clones, fondant sur eux il ne parvint qu’à les voir s’écarter mais envoyant à son tour son arme dans la direction de l’un d’eux, il prit quelques kunaï dans sa poche et les lui envoya, profitant de ce qu’il était occupé à esquiver la lance pour l’épingler, tout en se baissant pour se couvrir avec son bouclier afin de se protéger des attaques des deux autres, une boule de neige sifflant au-dessus de sa tête et une autre s’écrasant sur le bouclier. *Encore deux.* Voyant quatre boules de neige lui arriver dessus, le genin eut l’idée d’utiliser la permutation, mais d’une seule main, sur le coup il était heureux de la faible vélocité des boules de neige comparé aux armes de jet. Ses clones semblaient l’économiser mais leur but n’était pas non plus de le tuer. Réapparaissant à l’emplacement de la branche utilisée par le clone précédent Ikari profita de l’effet de surprise créé par la permutation pour charger et envoya violemment son bouclier à la tête d’un kage bunshin avant de plonger sur sa lance qu’il récupéra en effectuant une roulade pour finir sur sa lancée en frappant le dernier clone de sa lance qui fut tout d’abord bloquée par le bouclier de ce dernier, puis avec un coup de pied dans le fameux bouclier Ikari parvint à le surprendre et enfin il repiqua de sa lance en plein torse du clone, le faisant disparaître dans un nuage de fumée. *Job done… back to the QG.*
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

Ce matin là Ikari n’avait ni mission ni entraînement au programme. Il aurait pu rester glander au lit ou écouter de la musique au salon en ne faisant rien de constructif, encore que cela dépend de ce que l’on entend par constructif. Mais, il y avait une chose dont il avait envie depuis un petit moment, s’acheter des protections, celles de Ryugi étaient impressionnantes mais c’était surtout celles que portaient certains des Spartacoqs qui l’avaient motivé à investir. La solution de facilité aurait été d’envoyer un clone faire ses emplettes à sa place mais ça n’aurait pas été super réglo, surtout qu’au moindre choc il perdrait le clone et donc les sous qu’il portait et même si leur situation à lui et Mai s’était fortement améliorée depuis qu’il était lui aussi genin, ça n’était pas une raison pour jeter l’argent par les fenêtres. Il ferait ça lorsqu’il serait chunin, ou pas d’ailleurs, il avait ses principes.

Prenant sa veste, Ikari sauta dans ses rangers puis il noua son bandana et mit sa casquette. "Je sors, shopping." Informa-t-il sa sœur qui l’avait regardé un peu étonnée alors qu’elle sortait de leur chambre, dans son peignoir, les cheveux en bataille. Il s’approcha et lui déposa un bisou sur chaque joue, bisous qu’elle lui rendit. "Ça a du bon les primes de mission hein. Profite bien."
Ayant due s’y reprendre à plusieurs fois avant que son frère n’accepte de dépenser des sous pour s’équiper proprement, elle ne s’inquiétait vraiment pas qu’il dépense trop, il était du genre assez économe.
Dans la rue, Ikari prit une cigarette dans son paquet et se l’alluma avant de prendre la direction du magasin d’équipement où il avait fait ses précédents achats. Puisqu’il en était satisfait, pourquoi changer de crèmerie ?

Se laissant conduire par ses pas, il ne tarda pas à se retrouver devant la vitrine du magasin dans laquelle trônait, entre autre, une magnifique naginata. Ikari était super content de sa lance mais il n’y avait pas à dire, il y avait des armes qui devaient être vraiment chouettes à manier, dont cette énorme lance. *Le jour où t’auras plus de fric tu t’en paieras une, une vraiment chouette, p’têt celle-la justement si elle n’est pas vendue d’ici-là.* S’arrachant à la contemplation de la vitrine, il écrasa sa cigarette, la jeta à la poubelle et entra, faisant sonner la petite cloche à l’entrée. Le vendeur releva la tête de ce qu’il était en train de faire et le salua, le genin lui rendant son salue.
Parcourant les rayons, il ne mit pas longtemps à trouver son bonheur. De superbes protections toutes neuves pour ses avant-bras et ses tibias, ça ne le rendrait pas plus fort, il encaisserait mieux mais surtout il en avait envie et c’était ça le principal.

S’approchant de la caisse avec ses emplettes, Ikari jeta un dernier regard à la naginata de la vitrine. Un jour peut-être… Le vendeur dut repérer son manège car lorsque le genin déposa les affaires sur le comptoir, il lui lança d’un ton joyeux : "Belle pièce, n’est-ce pas ?"
"Ouais, de grande valeur aussi."
"C’est vrai. Bah, t’en fais pas un jour tu deviendras chunin et là tu pourras te l’offrir, sans problème même."
Ikari paya ce que le vendeur lui demandait puis prit le grand sac que lui tendit l’homme, avant de repartir en direction inverse, s’arrêtant une fois encore devant la vitrine où il vit le vendeur lui adresser un clin d’œil avant de tendre le poing, pouce levé. Le jeune homme hocha la tête, ouais le jour où il deviendrait chunin il se la paierait cette arme.

De retour à la maison, il trouva Mai habillée et peignée, en train de s’occuper de prendre soin de son épée. Voyant le sac d’Ikari, elle lui demanda ce qu’il avait acheté tout en essuyant la lame de son arme à l’aide d’un chiffon d’un mouvement coulé. "Des protections." Les sortants de son sac il les lui fit voir. "Comme ça tu ne t’inquièteras plus quand je partirai en mission."
"Ouais c’est ça. Si tu crois que quelque chose pourrait m’éviter de m’inquiéter pour toi t’es devenu bien naïf. Je serai toujours inquiète pour mon p’tit frère." Dit-elle, amusée.
Ikari eut un léger tic au niveau de la joue puis s’approcha du coin des armes, laissant ses protections sur la table du salon pour s’occuper de sa lance, assis face à Mai. *Bien sûr que tu t’inquiètes, tout comme moi je m’inquiète pour toi à chaque fois que tu pars en mission.*
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

Bien décidé à profiter au maximum du temps qu’il lui restait avant la mission de Wei-chi, Ikari jonglait entre les entraînements et sa sœur. Les premiers lui permettraient de retrouver la seconde en cas d’affrontement. Il savait disposer d’aptitudes acceptables pour une personne de son grade, il n’était qu’un simple genin après tout, mais plus il en saurait sur le combat, la traque, les façons d’enquêter et plus grandes ses chances de réussite seraient. Il devait s’épanouir dans tous les domaines et il y en avait justement deux qu’il négligeait un peu trop à son goût. Premièrement le taijutsu mais il compensait avec les armes et puis il savait envoyer un direct c’était déjà pas mal, et deuxièmement le genjutsu. Ce second point était déjà bien plus problématique car si ses compétences en la matière étaient limitées pour attaquer et tromper l’adversaire, ça n’était pas très grave mais il ne savait pas non plus se défendre contre de telles techniques, hormis en s’en libérant par la douleur ce qui amenait souvent à quelques handicapes pour la suite du combat ce qui n’était jamais souhaitable.

Coup de chance ou non, Wei-chi leur avait remis à Ryo et lui un parchemin expliquant comment fonctionnait l’une des seules techniques de défense contre les illusions, le kaï. Second coup de chance, cette technique allait lui permettre d’accorder ses deux loisirs, voir sa sœur et s’entraîner. Restait un problème, sa sœur aurait-elle le temps aujourd’hui ? C’est au petit-déjeuner qu’il avait abordé le problème, inutile de se laisser de faux espoirs et au pire, si elle était occupée aujourd’hui, il n’aurait qu’à retourner voir Nel-san, ça faisait un moment d’ailleurs qu’il n’était pas allé voir le vieil homme. Malgré tout il préfèrerait que sa sœur ait un peu de temps à lui consacrer, il aimait bien Nel, il l’avait d’ailleurs aidé à apprendre sa première technique de genjutsu, le kawarini, mais la compagnie de Mai était infiniment plus agréable. Et pourtant le genin la savait inaccessible, parce qu’elle était sa sœur et même s’il se fichait des conventions, il craignait sa réaction, ne voulant pas briser ce qui existait déjà entre eux.

"Tu t’y connais en genjutsu ?" Avait-il demandé entre une bouchée de toast et une gorgée de jus d’orange. Ouais, du jus d’orange avec de la vraie orange dedans et même pas d’alcool.
"J’ai des rudiments, quelques techniques basiques en plus de celles qu’on apprend à l’académie. Tu voudrais que je t’apprenne une technique, c’est ça ?" Ça rappela à Ikari qu’il n’avait jamais cherché à apprendre le bunshin. Il disposait du kage bunshin à la place, tellement plus intéressant.
"J’aimerais apprendre le kaï et pour ça j’aurais besoin que tu me lances des illusions."
"D’accord mais ça te coûtera… un tour de vaisselle." Lui lança-t-elle avec un sourire malicieux.
"Si c’est le prix à payer, c’est un tribut que je paye avec joie."

Après le petit-déjeuner, les deux Yorukawa s’installèrent face à face sur les banquettes, chacun devant se tourner vers l’autres, les deux canapés n’étant pas face à face mais formant un angle droit. Assis en tailleur, Ikari regarda sa sœur droit dans les yeux, puis fermant les siens, il commença à réfléchir à la technique du kaï et à ce qu’il en savait grâce au rouleau. Pas étonnée pour deux sous, sa sœur alla simplement mettre de la musique, mettant la playlist en mode aléatoire, le disque commençant par C.O.D., Care of The Devil. Le son n’était pas trop fort mais ça ne dérangeait de toute façon pas le genin qui savait qu’en cas d’affrontement il ne pourrait de toute façon pas se concentrer pleinement sur ce qu’il faisait.
Il savait que cette technique permettait de briser une illusion, encore fallait-il qu’on sache qu’on était prit dedans. Il savait également que cela requérait de stopper son chakra, ce qui dans certaines situations pouvait s’avérer très problématique. À part ça, il n’y avait pas grand-chose qu’il savait si ce n’est que le signe de la chèvre était le seul signe nécessaire à ce jutsu.

Rouvrant les yeux, il hocha la tête en direction de Mai, prenant la parole. "On peut y aller si tu le veux bien."
Mai lui sourit en joignant les mains, se contentant d’un simple "Ok." avant d’enchaîner quelques sceaux qu’Ikari reconnut comme étant ceux du bunshin et de la permutation si on exceptait l’absence du cinquième signe. Sans surprise, des clones de Mai se matérialisèrent à côté d’elle et sur les accoudoirs de la banquette. En tout il y avait à présent cinq Mai dans la pièce. "Brise moi déjà cette technique."

Ikari joignit à son tour ses mains et forma le signe de la chèvre avant de rechercher son flux de chakra, ce qui était un jeu d’enfant pour la plupart des étudiants. L’ayant localisé, il contempla l’illusion créée par Mai puis chercha à briser son flux, le faisant stopper net. Il savait que c’était une perturbation de son chakra qui permettait à l’illusion d’exister donc s’il coupait tout, la perturbation disparaîtrait d’elle-même mais serait-ce suffisant ? Probablement pas. Même si ça n’était pas dit de manière explicite dans le rouleau, le genin entreprit de se débarrasser du chakra troublé. Lorsqu’il relança son circuit de chakra, il expulsa son énergie autour de lui, autant pour repousser le chakra qui devait continuer de venir le perturber que pour expulser l’énergie qui créait chez lui un délire, la perception de cinq Mai, dont quatre fausses.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Kôrikage
Kôrikage
Messages : 149
Inscription : jeu. 31 mars 2005, 15:22
Localisation : Village de Yuki

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Kôrikage »

Rien ne se passa.

HRP : Il y a de l'idée mais j'ai besoin de plus. Prochain post trois essais, deux où tu as l'impression que l'une ou l'autre silhouette vacille et un dernier où je donne le résultat. Bon courage !
Kôrikage-sama, Kôrikage de Yuki

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

Alors que les baffles crachaient les dernières notes de C.O.D. avant de passer à Evil Walks, Ikari déclencha sa technique. Il fut cependant prit d’un léger doute après quelques secondes puisque rien ne s’était passé, absolument rien en fait. Il avait déjà eu de pareilles ratées sur certains jutsu mais il pensait qu’un tel échec ne lui arriverait plus, il n’était pas donc pas encore au bout de ses surprises en matière de chakra et ça n’était pas pour lui déplaire. Qu’un simple genin puisse prétendre maîtriser à la perfection son chakra aurait été un peu décevant selon lui, il fallait conserver un peu de mystère afin de garder son intérêt éveillé. Il voulait des défis et avec cette technique de genjutsu ça n’était au final pas si mal partit. Troisième technique dans ce domaine après tout, il ne fallait pas s’attendre à de trop gros miracles.
*Bon, j’ai pas fait sauter la baraque, c’est pas trop mal comme début.*

Les différentes Mai le regardaient, légèrement moqueuses mais il n’en prit pas ombrage. Elles allaient voir. Reprenant, le genin s’accorda un instant pour écouter la chanson, se laissant porter par la mélodie. Les notes étaient portées en une onde jusqu’à ses oreilles… un petit peu comme le ferait du chakra pour le piéger dans une illusion… il y avait cependant un léger souci avec la technique de Mai, bien qu’inconsistant les clones pouvaient être perçus par n’importe qui, c’était donc un type d’illusions différent de celles qui fonctionnaient sur le principe de l’onde de chakra, l’idée était cependant à conserver pour plus tard, lorsqu’ils passeraient au niveau supérieur.

Se demandant ce qu’il lui manquait la fois précédente, le genin passa en revu ce qu’il avait fait. Il avait trouvé son chakra et l’avait stoppé dans sa course avant d’en expulser autour de lui autant pour repousser l’illusion que pour se débarrasser du chakra qu’on lui avait imposé, c’est là qu’il repéra un premier problème. Le bunshin n’était toujours pas une technique où on envoyait son chakra à l’adversaire pour le convaincre qu’une chose existait, en revanche il pouvait jouer à l’opposer en envoyant son chakra plus loin pour perturber celui de son adversaire et ainsi briser l’illusion, enfin ça c’était la théorie.
Seconde chose, il n’avait pas cherché à croire que ce qu’il voyait était faux. Ça lui semblait si évident qu’il s’en était arrêté là pour la persuasion mais il voyait les clones et son esprit croyait qu’ils étaient réels. *Bon, on va reprendre tout ça, premièrement me persuader que je ne suis pas au paradis, entouré par cinq nymphes, deuxièmement repousser l’illusion en envoyant mon chakra plus loin. Try it.*

Reprenant la pose, Ikari rechercha son chakra tout en s’intéressant d’un peu plus près au quintuplées devant lui. Il recherchait un défaut dans la technique de sœur, un détail qui trahirait leur absence de réalité mais Mai était douée et aucun des clones ne traversait un morceau du canapé. Cela dit, Ikari se montrait critique vis-à-vis de ce qu’il voyait, ce qui était le premier pas vers le refus de cette réalité. Toujours en mode aléatoire, le disque diffusait à présent Snowballed, une chouette chanson, surtout dans ces contrées enneigées. Ne se laissant pas déconcentrer, le genin poursuivit, se martelant qu’une seule des sublimes jeunes filles devant lui était réelle, fallait juste trouver laquelle.

*Second step, bloquer mon chakra.* Le faisant circuler à travers son corps, Ikari le stoppa brusquement puis passa à l’étape suivante, en l’expulsant de son corps avec force mais cette fois-ci il y mit davantage d’énergie afin que son chakra aille jusqu’aux clones pour troubler leur apparence. Au bout d’un bref instant, il recommença à faire circuler son chakra, en malaxant au passage pour l’envoyer également et ses efforts payèrent, l’une des Mai tremblotant un très court instant mais il l’avait remarqué malgré tout. "Ça commence." Il avait dit ça pour s’éviter une moquerie, même s’il savait que sa sœur ne chercherait pas à le blesser. Il restait son petit frère adoré qu’elle protégeait autant que possible, voire un peu trop parfois mais ça n’était pas forcément désagréable.

Sans perdre un instant Ikari repartit sur une nouvelle tentative, au pire il aurait Mai à l’usure. Sans même avoir relâché le signe de la chèvre, il s’apprêta à faire circuler son chakra pour le stopper, mais il retint son action, se rendant compte qu’en agissant ainsi il ne ferait que s’enferrer d’avantage dans le cas d’une illusion qui viendrait contaminer son chakra. Ça ne ferait que promener un peu plus le chakra adverse dans son corps, alors que parfois il aurait déjà bien circulé simplement le temps que lui se rende compte qu’il était prit dans un genjutsu. Sur le principe son chakra circulait toujours dans son corps, parfois de manière très limitée mais il y avait toujours une circulation minimale, sauf dans le cas présent où d’un effort de concentration il bloqua toute activité de son centre énergétique, stoppant tout mouvement de chakra. Il prit un peu plus de temps pour ça cette fois, voulant bien faire les choses. Il se rendit compte que c’était un bon moyen de se faire un peu plus discret mais ça n’était pas le genre de chose qu’on pouvait tenir longtemps sans conséquence supposait-il. S’il devait comparer cet exercice à autre chose ça aurait été comme stopper les battements de son cœur, autant dire qu’il ne valait mieux pas trop tirer sur la corde.

Expulsant son chakra d’abord doucement, le genin relança soudain son système circulatoire, l’accélérant rapidement pour expulser davantage de chakra autour de lui, dans toutes les directions, mais visant principalement les clones de Mai, aussi se concentrait-il pour que son énergie aille aussi loin que possible, afin d’être à peu près certain de rencontrer les clones, tout en ayant encore une bonne intensité afin de les perturber lorsqu’ils seraient traversés par son énergie.
Là encore les clones ne disparurent pas mais non seulement le premier à avoir trembloté trembla une fois encore, l’exercice étant plus simple avec celui-là vu qu’Ikari avait acquis la certitude qu’il n’était pas réel mais une deuxième Mai subit une perturbation. Deux clones avaient été trouvés, il en restait tout autant à démasquer pour briser l’illusion.
Sans même qu’il ne s’en rende compte, le disque avait passé Breaking the Rules et ils en étaient au premier tiers d’Inject the Venom. C’est dire s’il était concentré sur ce qu’il faisait. Malgré tout il ne put s’empêcher de chanter le refrain dans sa tête à la fin de cet essai, il n’avait jamais su dire non à l’appel de ses idoles.

Quatrième chanson sur la pochette du disque et accessoirement son quatrième essai. Après ça n’était pas tout ça mais s’il se laissait aller, il allait chanter la totalité du disque et il n’aurait pas avancé d’un pouce pour sa technique. *Bien soeurette de gauche est un clone, et soeurette numéro quatre en partant de la gauche en est aussi un. En reste trois. Allons-y.* Reprenant le même schéma que précédemment, le genin usa du signe de la chèvre non pas pour pouvoir malaxer son chakra comme les étudiants apprenaient à le faire mais pour en stopper le flux. À ce moment, son œil fut attiré par le rouleau et il se rendit compte que depuis le départ il commettait une légère erreur, en fait non c’était une grossière erreur mais ça n’était pas de sa faute si le mec qui dessinait les schémas sur les rouleaux ne dessinait pas mieux. Il avait confondu les signes de la chèvre et du tigre. *Chais bien que c’est dur à dessiner une main mais il pourrait faire un effort, on paye pour ces rouleaux… une seconde, c’est peut-être pour ça que Wei-chi nous les a filé, c’est une version ratée à tous les coups…*

Changeant de signe, il bloqua son chakra, ressentant une plus grande facilité à le faire bien que ça n’était probablement que son imagination puis il expulsa son chakra autour de lui en un souffle puissant, le concentrant sur le lieu où l’illusion se produisait. Un souffle puissant, semblable au rugissement d’un tigre dans son imaginaire.
Tout en faisant cela, le genin avait continué à se persuader que ce qu’il voyait était forcément faux, déjà parce qu’il savait que sa sœur était née toute seule, enfin elle avait eu un peu d’aide pour sortir mais le ventre de sa mère n’avait pas été une collocation durant neufs mois. La pauvre, cinq bébés d’un coup, ça aurait été violent, en faire passer un ça n’était pas super marrant alors cinq… Ensuite le fait qu’il ait vu deux des clones être perturbés par son chakra sur les essais précédents ne faisait que renforcer son sentiment qu’il avait à faire à une illusion. *Démontrer par A plus B à mon esprit que j’ai à faire à une arnaque. On va y arriver…*
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Kôrikage
Kôrikage
Messages : 149
Inscription : jeu. 31 mars 2005, 15:22
Localisation : Village de Yuki

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Kôrikage »

Un des clones lui sembla carrément transparent, démontrant bien que ce n'était pas sa soeur.

HRP : Prochain post trois essais avec progression, un nouveau clone disparait au deuxième. Le troisième essai c'est moi qui donne le résultat. Bon courage !
:)
Kôrikage-sama, Kôrikage de Yuki

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

Lorsque le genin déclencha sa technique, la première Mai à avoir tremblotée devint cette fois transparente, disparaissant presque complètement l’espace d’un instant avant de réapparaître mais il y avait déjà un réel progrès pour Ikari. La seconde Mai avait également tremblotée cette fois mais sans pour autant disparaître, ça viendrait, ça viendrait, le genin ne se faisait pas de mouron pour ça. "Ah, bravo ! Mais il en reste encore quatre à faire disparaître comme ça."
Acquiesçant, le genin se prépara à un nouvel essai. La démarche lui était à présent familière et maintenant qu’il se servait du bon signe, ça allait également faciliter les choses. Tout ça pour une erreur d’interprétation d’un dessin moche sur un rouleau au rabais. Ikari n’était cependant pas du genre à se prendre la tête pour si peu, cette erreur il l’avait faite et elle n’avait au final rien de dramatique, ça lui avait uniquement fait perdre un peu de temps, on avait déjà vu plus grave, surtout que la situation n’était pas désagréable, il était en bonne compagnie, au bon endroit, avec de la bonne musique. What else ?

Se préparant à un nouvel essai, le genin joignit les mains pour former le signe du tigre et se concentrant sur la circulation de son chakra, il se plongea en lui-même pour se placer à l’écoute de son énergie interne et soudain tout stopper. D’une pensée il venait d’appuyer sur pause, bloquant tout mouvement de chakra dans son corps, puis une fraction de seconde après cette interruption il expulsa son chakra autour de lui en une vague dirigée en grande partie sur les clones. *Faire rugir le tigre.* Expulsant son chakra, le genin se répétait qu’il était absolument impossible qu’il y ait plusieurs Mai face à lui, à moins qu’elle n’ait appris le kage bunshin sans rien lui dire mais il en doutait. Il avait vu les clones trembloter et même disparaître, une seule était réelle, tout le reste n’était qu’illusion et il était bien décidé à dissocier le vrai du faux. *Je n’ai qu’une sœur, les autres ne sont que mascarade, elles n’existent pas.*

Alors que Put the Finger On You commençait, Ikari réalisa sa technique, se rendant compte qu’il s’était davantage concentré sur le clone qui avait déjà trembloté et il disparut à la façon du précédent sauf que ce dernier s’était contenté de trembloter sur cet essai, une sorte d’inversion des rôles au sein des clones et à côté de ça il piétinait, ne découvrant pas de nouveau clone parmi les trois Mai restantes, ce qui était plutôt ennuyeux. Il finirait par y arriver mais il avait intérêt à la maîtriser cette technique, c’était pourtant pas la mer à boire, un seul signe, deux opérations, rien de sorcier. Seulement en combat il ne pourrait pas se permettre de perdre autant de temps pour déjouer une illusion. Il devait être sûr de réussir du premier coup, si tant est qu’il était capable de percer l’illusion de son adversaire, il supposait que si la différence de niveau en genjutsu était trop importante entre lui et le lanceur de l’illusion, il n’arriverait tout simplement à rien, sauf peut-être à l’usure mais il n’en était même pas certain.

Reprenant, bien décidé à mettre le doigt sur ce qui n’allait pas dans la pièce, à faire disparaître les quatre clones de Mai, le genin ne s’interrompit même pas cette fois entre les deux essais, voulant prendre Mai à chaud. S’imprégnant du bunshin, Ikari s’accorda quelques instants d’observation tout en faisant circuler son chakra normalement, comme s’il cherchait à se laisser contaminer par ce qu’il voyait, puis activant le sceau du tigre, le genin stoppa son énergie de manière aussi nette que possible, retenant même sa respiration sans s’en rendre compte au début. C’était tout son corps qu’il avait voulu mettre en pause de manière inconsciente. Il stoppait l’évolution du mal, empêchant le venin de s’immiscer plus profondément en lui. Inject the Venom était déjà passée mais il y avait peut-être un rapport entre cette pensée d’Ikari et cette chanson entendue un peu plus tôt.

Tout en bloquant son chakra, il entreprit de réaliser la seconde étape de la technique, l’expulsion tout autour de lui d’une bonne dose de chakra, concentrée vers les clones tout en se persuadant que c’était une illusion à laquelle il avait à faire. Quelque part c’était assez rageant de savoir qu’il y avait une illusion sans pour autant que l’esprit l’accepte, ce dernier se laissant totalement berner par ce qu’il voyait. Ça avait beau rendre rêveur, ça n’en était pas plus réel et en combat il y avait peu de chances pour qu’Ikari se laisse rêver face à un adversaire en exemplaires multiples.
Avec plaisir, Ikari vit cette fois deux clones disparaître, et c’était un de ceux qu’il n’avait pas encore identifié, il ne restait donc plus qu’un clone à trouver, ainsi qu’à harmoniser la technique pour faire disparaître tous les clones en même temps et pas que ce soit la loterie à chaque fois comme c’était présentement le cas.

"Blinded by a bright beam Shattered by the windscreen Stunned by the whiplash I'm a victim of a bad crash" Se mirent à cracher les baffles. Nouvelle chanson, il se demandait si le temps du disque il arriverait à briser le bunshin de Mai. En tout cas il ne maîtriserait pas la technique sur le temps du disque mais ça il ne l’avait jamais espéré. Ça aurait été assez irréaliste d’arriver sans aide, si ce n’est un adversaire, à maîtriser une technique totalement en un laps de temps si court.

Le genin commençait à avoir méchamment envie d’une petite pause mais Mai aussi attendait et il ne voulait ni la décevoir ni la voir s’impatienter aussi prit-il sur lui et prépara un nouvel essai, tranquillement, ne voulant pas brusquer les choses et le bâcler. Ça prendrait le temps que ça prendrait mais ça irait et puis ils n’étaient plus à deux minutes prêt, il jugea tout de même bon de prévenir Mai. "P’tite pause après cet essai ?"
"Ok, avec plaisir en fait."
Activant son chakra, Ikari se laissa absorber par le flot qui coulait en lui après un instant, ressentant cette douce chaleur qu’on apprenait à ressentir dès les premiers cours à l’académie, voir plus tôt pour certains issus de familles de ninja. Puis formant le signe du tigre, il bloqua la circulation du chakra en lui, bloquant également sa respiration puis il concentra son chakra au cœur de son centre énergétique, préparant l’énergie qu’il allait expulser autour de lui afin d’envoyer sa déferlante venir briser l’illusion.

Tout en concentrant du chakra depuis son lieu de création, le genin se rappelait pourquoi il faisait ça, et ce qui lui laissait penser qu’il avait à faire à une illusion, puis relâchant tout il réactiva son chakra et l’expulsa d’un coup autour de lui, se concentrant particulièrement sur les cinq Mai face à lui, prenant garde à étendre son aura sur toute la largeur du canapé afin de bien toutes les englober et à avoir une concentration similaire en tout point de cette zone car il supposait que l’irrégularité dans son jutsu venait d’un problème de concentration de son chakra en fonction des endroits. Fixant Mai et les clones, Ikari s’attendait à en voir au moins deux se dissiper.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Kôrikage
Kôrikage
Messages : 149
Inscription : jeu. 31 mars 2005, 15:22
Localisation : Village de Yuki

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Kôrikage »

Quatre Mai disparurent.

HRP : Dernier post où tu progresses sur au moins trois essais avec au moins une situation de combat et de mouvement. Enjoy ! :D
Kôrikage-sama, Kôrikage de Yuki

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

[hrp] : oh yeah baby, good mood.

Au son des premières notes de For Those About To Rock, les clones disparurent, tous sans exception, laissant le frère et la sœur seuls. Souriant largement, Mai regarda l’espace laissé par les clones sur le canapé. "Bravo frérot, tu viens de briser ta première illusion. P’tite pause comme tu le proposais et ensuite on passe au niveau supérieur."
Ikari acquiesça et allant jusqu’au frigo il en tira deux mousses, qu’il servit dans une paire de verres avant d’en tendre un à sa sœur puis de reprendre sa place sur le canapé où il sirota tranquillement sa bière pendant que le disque se terminait, diffusant les deux dernières chansons de l’album avant de se taire, marquant la fin de la pause mais les deux Yorukawa restèrent encore un moment à ne rien faire, profitant du silence et de leur présence mutuelle. En somme des plaisirs simples et économiques.

Se levant finalement, Ikari alla prendre sa veste, imité par sa sœur, se doutant bien qu’il avait encore besoin d’elle mais qu’il souhaitait poursuivre à l’extérieur. "Si tu veux bien, j’aimerais essayer de résister à tes illusions sans le kaï, en gros ne pas tomber dedans." Le genin savait pertinemment qu’un spécialiste des illusions serait plus difficile à contrer que ne l’était sa sœur mais déjà s’entraîner à combattre sans regarder Mai dans les yeux lui semblait une bonne chose.
"Prends tes armes alors." Ikari prit donc sa lance, laissant le bouclier dans leur studio, pendant que Mai s’armait de son épée.
Tous deux marchèrent jusqu’au parc, non loin de chez eux et se trouvèrent un coin désert où ils ne risqueraient pas de blesser qui que ce soit. L’absence de spectateur n’était d’ailleurs pas plus mal…

Se mettant en garde, sa lance vers l’avant, Ikari se prépara au combat, imité par sa sœur qui s’élança rapidement sur lui, faisant montre d’une maîtrise de son arme supérieure à celle qu’Ikari possédait de la sienne. Le genin n’avait de loin pas passé autant d’heures qu’elle à s’entraîner au maniement des armes et la jeune fille faisait presque corps avec son épée alors qu’Ikari se contentait d’utiliser sa lance, ayant focalisé son apprentissage sur le ninjutsu, et quelques petites surprises.
Rapidement le genin se rendit compte que sa sœur ne pourrait pas déclencher d’illusion sans lâcher son arme au moins le temps de former les signes, aussi était-il serein dans leur combat où s’enchaînaient les assauts mutuels.
Soudain Mai exécuta une feinte et lâcha son arme pour rapidement enchaîner quelques sceaux tout en réceptionnant son arme sur la pointe de sa botte avant de la renvoyer vers le haut, l’attrapant adroitement par la poignée.

Ayant vu sa sœur joindre les mains, Ikari avait détourné le regard, regardant les jambes de Mai pour échapper à son regard et cette fois il évita l’illusion mais quelques assauts plus tard elle tenta une manœuvre similaire et cette fois le genin ne fut pas assez rapide, le petit baiser qu’elle lui avait envoyé du bout des lèvres ayant probablement joué un rôle dans cette distraction du jeune homme.
Tout d’abord Ikari ne comprit pas ce qu’il s’était passé mais suivant la direction de la main de sa sœur qui le regardait malicieusement, ne semblant pas décidée à l’attaquer, il constata qu’il était à poil, même pas en caleçon, et que son arme avait disparue… *Ah, c’est emmerdant ça.*

Sympa, sa sœur attendait tranquillement une réaction de sa part, ne lui ayant pas dit qu’il n’y avait que lui qui se voyait dépouillé de ses armes, mais elle connaissait les effets de cette technique, pour les avoir déjà expérimenté et c’était assez gênant. Profitant de l’occasion, le genin mit une main en protection devant lui, ne cherchant pas à dissimuler sa virilité, faisait froid et il n’était pas à son avantage mais en combat ça n’importait pas, tandis que de l’autre main il forma le sceau de la chèvre, mobilisant son chakra qu’il fit circuler un petit coup pour la forme histoire de se réchauffer les petons qui étaient dans la neige, se persuadant que non il n’était pas vraiment à poil dans la neige, sa sœur n’ayant pas la capacité de lui subtiliser tous ses effets personnels aussi facilement, ça restait quand même sa frangine et elle avait de la ressource mais il y avait des limites, l’idée qu’ils travaillaient sur les illusions ajoutant à la criticité qu’il ressentait vis-à-vis de ce qu’il subissait en ce moment même.

Stoppant brusquement son chakra en formant cette fois le signe du tigre, le jeune homme l’expulsa autour de lui, concentrant l’énergie vers sa sœur comme s’il rejetait le poison qui s’était insinué en lui. Première constatation, il était toujours nu. *Bon… second essai. C’pas un bunshin mais plus vite je serai débarrassé de cette illusion mieux je me porterai.*

Reprenant de zéro, Ikari fit mine de véhiculer son chakra mais se retint, se disant qu’il ne ferait que propager le mal, cependant il le diluait également. Faire circuler ou non son chakra, il se demandait ce qui était le plus malin et se résolut finalement à le faire circuler un bon coup, non pas que c’était forcément le plus intelligent à faire mais il avait décidé de reprendre l’opération de zéro, aussi reprenait-il également cette étape.
*Je ne suis pas nu dans la neige… même si c’est bien réaliste et que je me les caille. Et Mai qui me regarde fixement, sœur indigne ! Bon c’est pas la première fois qu’elle me voit aussi peu habillé m’enfin bon là je suis dehors si quelqu’un passait… raison de plus de bousiller cette illusion. Illusion, c’est une illusion, un genjutsu et je porte toujours mes vêtements et ma lance est dans ma main.*

Bloquant son chakra en même temps que son souffle, Ikari le retint trois secondes, comptant dans sa tête, contenant cette énergie qui l’habitait avant de l’expulser avec force autour de lui et particulièrement en direction de Mai qui avait provoqué l’illusion et dont le chakra devait continuer de se mêler à celui d’Ikari, encore que ça n’était pas dit mais ça ne ferait pas de mal de cibler vers elle. Il n’eut pas à baisser la tête pour vérifier, il sentait son arme au creux de sa main et l’étoffe de ses vêtements contre sa peau, sensation délicieuse quand on vient d’avoir l’impression d’être nu dans la neige. "J’espère que tu en as bien profité, me revoila !"
"En fait non, moi je te voyais tel que tu es. Habillé et équipé." C’était rassurant. Et sans ajouter un mot de plus, Mai bondit en arrière pour éviter la pique que son frère lui destinait, parant avec facilité du plat de la lame de son épée.

Les échanges se poursuivirent et cette fois la jeune femme se décida pour ne pas lui laisser de répit même après avoir réussi à le piéger, ce qui lui prit un peu plus de temps que la dernière fois, Ikari ne se faisant plus avoir par les baisers que lui envoyait sa sœur mais elle finit tout de même par réussir à capter son regard et coinçant son épée entre deux doigts, elle forma plusieurs sceaux, envoyant son illusion à Ikari qui s’attendait à ce qu’elle le laisse peinard mais elle n’en fit rien et il dut se mettre à courir dans la neige en tenue d’Adam pendant qu’elle le poursuivait joyeusement en cherchant visiblement à lui claquer le postérieur avec le plat de son épée. Charmante famille.
Ça n’empêcha pas le genin de se concentrer sur ce qu’il faisait, en fait si ça le perturba un peu mais pour ne pas changer il garda ça pour lui. D’une main il fit circuler à pleine vitesse son chakra histoire de bien entraîner tout le chakra que sa sœur lui avait balancé, l’étape de lavage en quelque sorte, puis changeant de signe il arrêta la centrifugeuse en pleine course avant d’expulser l’énergie qu’il avait mit en mouvement, Ikari n’ayant pas changé d’avis quant au fait qu’on était pas près de le voir courir dans la neige tout nu, poursuivit par sa sœur qui cherchait à le fesser. *No way, c’pas réel.* Cette fois la technique fut brisée du premier coup, ce dont il se réjouit.

"On dirait que ça rentre. Encore une fois et c’est nous qui rentrons ?"
"Ça marche. Ça aura été vite fait bien fait, c’est cool. Sinon ça te fait quoi de courir à poil dans Yuki ?"
"Dans le parc seulement. J’attends juste l’arrivée des groupies." Ben ouais, monter sur scène avec Rai no Bure ça offrait un minimum de notoriété et il devait bien traîner quelques adolescentes qui avaient mouillé leur culotte en le voyant sur scène. Ou pas en fait mais à vrai dire il s’en foutait pas mal puisque autant il était content que ce qu’il faisait sur scène plaise, autant il ne cherchait pas à être harcelé de groupies puisqu’il n’y avait qu’une fille qui l’intéressait, à la rigueur deux mais ça n’était même pas vraiment certain.

Se remettant face à face, le frère et la sœur se préparèrent à l’ultime assaut, celui où chacun donnerait tout ce qu’il avait pour honorer l’autre. Ici il n’était plus question de jouer des illusions bien que ça restait la finalité de leur combat mais pour eux c’était devenu quelque chose de secondaire, seules importaient à présent les armes. Ils souhaitaient un duel de combattant et non de ninja. Ils avaient les techniques pour eux mais partageaient aussi une passion pour les armes, plus poussée chez Mai que chez Ikari dont le véritable amour allait aux invocations, un amour très platonique à vrai dire. Il ne se voyait pas trop jouer à saute-mouton avec Daxos…
Sans qu’aucun signal visible ne fut donné, tous deux s’élancèrent l’un vers l’autre, usant de leur art sans malice, Mai mettant rapidement Ikari en difficulté mais le genin finit par réussir à reprendre ses distances pour la tenir en respect, tous deux poursuivant les assauts, chacun tentant de toucher et la distance les séparant ne cessait de fluctuer pour cette raison à chaque fois que l’un d’eux prenait l’avantage sur l’autre.

Finalement Mai parvint à s’approcher assez et prit son épée en prise inversée avant de décrire une courbe au-dessus de la tête d’Ikari qui flairant le mauvais coup s’était baissé mais le vrai mauvais coup était encore à venir puisque avant même d’avoir achevé son mouvement Mai avait joint les mains pour former quelques sceaux et lorsque Ikari se redressa elle se trouvait à quelques centimètres de son visage, son regard plongé dans le sien, chacun sentant le souffle de l’autre.
"Merde." Voyant soudain le ciel s’assombrir Ikari releva les yeux en se recula, à contrecœur, d’un bond pour reprendre ses distances alors que Mai se jetait déjà sur lui. La raison de ce soudain déclin de la lumière était une quantité assez phénoménale de shuriken qui s’abattaient sur Ikari.
Serrant sa lance d’une main, le genin envoya la sauce, accélérant son chakra en lui, doutant que sa sœur ait pu planquer autant d’armes sur elle mais de tels jutsu existaient, aussi la possibilité que ça soit réel persistait et c’était bien pour ça qu’il devait faire vite, les shuriken se dirigeant vers lui à grande vitesse. Plus vite qu’on ne peut le décrire.

Changeant de signe, Ikari forma celui du tigre pour bloquer son chakra et levant les yeux de sa sœur pour les fixer à nouveau sur les shuriken qui lui arrivaient dessus, sûr que ça allait piquer un peu, il expulsa son énergie autour de lui, se persuadant plus par nécessité qu’autre chose que ce qu’il voyait n’était pas réel, que sa sœur ne lui avait pas envoyé autant d’armes à la tronche et qu’elle ne cherchait pas à le tuer. Le résultat fut à la hauteur des attentes du genin, un premier shuriken venant lui érafler la joue mais les suivants se dissipèrent du plus proche au plus éloigné dans une brume bleutée. Cette menace neutralisée, Ikari se tourna vers sa sœur juste à temps pour parer le coup d’épée qu’elle lui destinait. "Pas cette fois."
Cet entraînement terminé, Ikari passa la main sur sa joue constatant qu’il ne restait rien de l’estafilade qu’il venait de se faire et ils rentrèrent tout simplement, le jeune homme se montrant désireux de prendre une bonne douche bien chaude. C’était pas le tout de gambader en tenue légère dehors, mais c’est qu’il se les était bien caillé, ou au moins en avait-il eu l’illusion. Mai approuva l’idée, il allait falloir se serrer et cette fois-ci il n’y aurait pas d’illusion…
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina »

Kai validé. Un ptit post de conclusion avec un dernier essai ?
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

[hrp] : je suis retombé là-dessus. Avec la mission j’avais zappé, donc voici un p’tit post de conclusion avec un dernier essai :).

Le reste de la journée s’était passé tranquillement sans qu’il ne soit plus question d’entraînement. Le frère et la sœur avaient pas mal discuté de choses et d’autres mais pas trop du boulot, par contre ils avaient écrit aux parents, ce qu’ils n’avaient pas fait depuis un petit moment mais ils avaient été bien occupés l’un comme l’autre et c’était excusable. L’avantage c’est que sur le coup ils avaient plus de choses à raconter, même si comme toujours ils passèrent certains épisodes sous silence afin de ne pas inquiéter inutilement leurs parents.

Ils ressortirent un peu plus tard, se décidant pour aller manger en ville. Ça leur arrivait de temps à autre, flemme de préparer quelque chose à manger et puis depuis qu’Ikari était devenu genin, la vie était devenue beaucoup plus facile pour eux financièrement parlant. Financièrement parce que selon Mai, ses équipières étaient un peu particulières par moment, même si elle les aimait bien toutes les deux, ainsi que son senseï.
Pour le repas ils avaient fait simple, s’arrêtant à la première bonne échoppe de nouilles qu’ils croisèrent. Pas question non plus de s’arrêter quelque part où ils savaient qu’ils mangeraient mal.

Sur place on les accueillit bien malgré le fait qu’ils n’étaient pas des clients réguliers, ce qui était toujours agréable. Passant commande, ils prirent chacun un grand bol de ramen au porc aux légumes avec du thé en accompagnement, puis, Ikari lorgnant dessus sur la carte, une petite bouteille de sake froid. Le genin n’était pas vraiment alcoolique mais si l’occasion de boire de l’alcool se présentait, il se faisait plaisir.

En attendant que leurs commandes arrivent, Mai fit dériver le sujet sur les filles, faisant mine de s’étonner que son petit frère était toujours célibataire alors qu’à vrai dire il était plutôt pas mal même si c’était un bloc de marbre question expressions. Ça n’était pas la première fois qu’elle abordait le sujet ces derniers jours et Ikari se demandait ce qu’elle avait derrière la tête. Pour l’occuper, il lui parla de cette fille qu’il avait rencontré en allant à Malt, certes il ne s’était rien passé et ils ne s’étaient pas revus, mais ça occuperait sûrement un peu sa sœur. Pour le moment elle choisit de s’en contenter mais Ikari savait qu’elle reviendrait bien vite à la charge et ça promettait d’être chiant… Difficile d’avouer à sa sœur que la raison pour laquelle on était célibataire c’était parce que la fille qu’on convoitait c’était justement elle.

Leurs commandes arrivèrent finalement, Ikari aurait préféré que ça aille plus vite, histoire de couper court à la discussion lorsqu’ils s’étaient engagés sur ce sentier glissant qu’était celui des histoires de cœur. Pas que manger empêchait Mai de causer mais ça l’occupait et elle ne remit plus le sujet sur la table. Le repas terminé, ils rentrèrent tranquillement, ils n’avaient aucune raison de se presser après tout.
De retour, Mai alla se coucher de bonne heure pendant qu’Ikari restait dans le salon pour lire un peu. Il avait envie d’être un peu tranquille, ne voulant pas que Mai revienne à la charge avec ses histoires de petite copine.

Un peu plus tard, Ikari vit Mai quitter leur chambre pour le rejoindre au salon où s’approchant, elle vint s’installer à califourchon sur les jambes de son petit frère, simplement vêtue de sa nuisette. Étrange, rêvait-il ? Elle se pencha sur lui, ne disant rien, comme pour l’embrasser. Si c’était un rêve, il ferait bien d’en profiter, pourtant il n’avait pas l’impression de s’être endormi. C’est fourbe le sommeil parfois. Et puis sa sœur ne pesait rien du tout, c’était un rêve, il en était pratiquement certain, mais si c’était un rêve, pourquoi ce sentiment de doute persistait-il ?

Quelque chose n’allait pas, il n’arrivait simplement pas à mettre la main dessus. Était-ce le regard de Mai, ou bien le fait qu’elle ne dise absolument rien ? Plus encore son attitude était étrange.
Faisant soudain circuler à pleine vitesse son chakra en lui, Ikari forma d’une main le signe du tigre pour réaliser un kaï, bloquant ainsi son chakra comme lors de son précédent entraînement au moment où les lèvres de Mai effleuraient les siennes. *Si c’est bien elle, je suis le dernier des abrutis pour faire du gen pendant qu’elle veut m’embrasser.*
Pour se purifier des émanations de chakra que provoquerait une illusion, il expulsa son énergie autour de lui, afin de repousser le chakra qui agresserait ses sens. Si Mai restait, il se laisserait faire, si elle disparaissait, il aurait réussi son test.

Mai disparut soudain, et le genin remarqua que dans l’encadrement de la porte se trouvait une seconde Mai cette fois. "Tu as essayé de dissiper l’illusion." Dit-elle, un peu de tristesse s’entendant dans sa voix.
"J’y suis arrivé, oui."
"Non, c’est moi qui ait fait disparaître mon clone de brume. Je ne me suis pas retenue comme à l’entraînement mais… peu importe en fait." Poursuivit-elle avant de se détourner.
Quelque chose n’allait pas, une fois encore, et le genin se leva, se demandant s’il ne devrait pas utiliser une fois encore le kaï pour s’assurer que c’était bien la réalité cette fois.

Dans leur chambre Mai était agenouillée, dos à la porte mais elle reniflait et cela s’entendait. S’agenouillant derrière elle, le genin l’attrapa par les épaules. "Qu’y a-t-il Mai ? Qu’est-ce que tu n’arrives pas à me dire ?"
La jeune fille rit soudain, d’un rire sans joie. "J’ai cru que tu m’aimais. Désolée."
Le genin détourna le regard même si sa sœur ne pouvait le voir, lui tournant le dos à cet instant. S’il devait se jeter à l’eau c’était maintenant, mais c’était difficile, que se passerait-il si elle le repoussait ? "Bien sûr que je t’aime, tu es ma sœur. C’est parce que tu pensais que je t’aimais comme j’aimerais une petite amie que tu te mets dans cet état ?"
"Oh Ikari, je suis tellement désolée. L’amour ne se commande pas. Je sais que c’est mal mais j’avais l’impression que tu m’aimais comme cela. Pardo…"
Le genin ne l’avait pas laissée finir sa phrase, soudain il l’avait prise dans ses bras, stoppant net le discours de la jeune fille tandis qu’il se serrait contre elle. "Shuuh, ne dis plus rien." La faisant se retourner, il avait alors approché ses lèvres des siennes comme l’avait fait un instant plus tôt le clone et l’embrassant, il se laissa glisser en arrière alors que sa sœur le repoussait doucement sur le futon pour lui rendre son étreinte et l’embrasser à son tour.

Amour tabou,
Oubli des interdits,
Nuit de rêves.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa »

Ayant un peu de temps libre, Ikari s'était décidé pour apprendre une nouvelle technique hyouton. Pour ce faire, il s'était simplement rendu à la bibliothèque pour en consulter le rouleau, comme il l'avait déjà fait. La technique n'était pas d'un niveau très avancé et faisait partie du patrimoine des ninjas du pays de la glace. Aussi, pour peu qu'on soit l'un de ces fameux ninjas, ce type de rouleau était accessible pour celui qui désirerait apprendre un jutsu de glace.
En plus de sa technique personnelle, Ikari connaissait trois jutsu de glace, dont le fameux dragon de glace, mais plutôt que de s'attaquer à une forme plus évoluée de ce dernier, et accessoirement de ruiner son budget, il avait le désire d'apprendre une technique plus simple qui lui permettrait de palier l'un de ses gros points faibles.

L'un de ses gros points faibles, qu'il ne faudrait peut-être pas dévoiler ici, était le contact. Le contact très proche, le genre employé par les adeptes du taijutsu, domaine auquel il ne connaissait... rien. Il pouvait assurer à distance avec diverses techniques de ninjutsu, voir même avec quelques illusions, ainsi qu'au contact tant que son adversaire était bloqué par un bouclier ou une lance, mais dans le cas où il se retrouverait privé de ses armes face à quelqu'un qui lui ferait du rentre dedans le poing le premier ? Les techniques qu'il avait vu employer Juclésia lui plaisaient beaucoup en la matière mais avant d'envisager quoi que ce soit dans cette voie, Ikari s'était décidé à apprendre une technique toute simple, celle de la main de glace. Bien entendu cela ne lui permettrait pas de rivaliser en matière de taijutsu avec des experts en la matière, mais cela lui fournirait un moyen de défense non négligeable.

Les instructions sur le rouleau étaient somme toute assez simples, et sans doute un peu trop puisque, en plus des signes, on apprenait en tout et pour tout que pour cette technique il fallait recouvrir ses mains avec du chakra hyouton et transmettre le froid créé par la pellicule de chakra à la cible. *Quand ils veulent ils nous donnent des détails...* Au final, ça n'était pas si mal, Ikari aimait bien réfléchir sur les techniques et comprendre par lui-même. Il prendrait surement un peu plus de temps mais déjà qu'il ne payait pas la technique en venant la consulter gratuitement à la bibliothèque, dans la section désignée, il n'allait pas non plus faire la fine bouche. Nul doute qu'une version plus récente vendue dans le commerce serait plus explicite, mais il allait s'en sortir sans. Il ne s'inquiétait pas trop de ça.

Sur le chemin du retour, le jeune homme s'était déjà amusé à commencer l'entraînement, recouvrant sa main de chakra, du moins tentant de le faire. Un simple chakra, sans la moindre propriété élémentaire pour le moment. Sur le principe, cela n'avait rien de compliqué, il faisait de même sur tout son corps avec le henge, mais cette fois-ci le chakra devrait véhiculer davantage qu'une image, aussi s'entraîna-t-il à augmenter l'épaisseur de la couche d'énergie entourant sa main.
Si simplement recouvrir sa main de chakra ne fut pas difficile, il lui fallut un peu plus de temps pour obtenir une bonne épaisseur d'énergie et la maintenir en continu. Bien sûr ça ne fut pas la croix et la bannière, loin de là, mais il mit malgré tout quelques tentatives avant d'arriver à un résultat qu'il jugea probant.

Quelques essais supplémentaires plus tard et il était de retour à la maison. Seul. Concentré sur son entraînement, le genin alla immédiatement prendre un seau qu'il remplit partiellement d'eau à la salle de bain, puis il installa le tout dans la douche. Comme ça il ne mettrait pas de l'eau partout, ça lui éviterait de passer la serpillère en cas d'accident... Puis il se mit au travail à proprement parler. Maintenant il allait travailler avec de l'énergie hyouton, et chercher à véhiculer un froid assez intense pour geler l'eau qu'il toucherait.
Enchaînant les différents sceaux de la technique, Ikari commença par envelopper l'une de ses mains avec son chakra, commençant tout naturellement en le malaxant en lui, mais il n'y appliqua pas immédiatement son affinité. Une intuition, comme ça.

Après cette première étape, il maintint une circulation de chakra autour de sa main, afin de ne pas laisser stagner la même énergie à cet endroit. Ce serait particulièrement important quand il travaillerait avec l'énergie hyouton, afin que le chakra reste bien frais car cette chaleur qu'il allait prendre au liquide dans le but de le faire geler, elle devrait bien aller quelque part. Elle irait en partie dans l'air, mais surtout dans son chakra, en toute logique.
Activant finalement son affinité hyouton, Ikari se concentra sur l'idée de froid et posa la paume de sa main à la limite entre l'air et la surface de l'eau dans le seau. De là, il s'imagina qu'il laissait s'écouler de sa paume le froid provenant de son énergie hyouton, mais sans transmettre l'énergie en question, juste le froid. Au contraire, cette dernière captait plutôt la chaleur, que le genin acceptait dans son chakra tout en poursuivant l'alimentation en froid, pour faire geler cette surface d'eau.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Répondre

Revenir à « Centre - Ville de Yukigakure no Sato »